Sensibilisation à
Citoyennetée
Retour accueil, Solidarité



Concours de dessins, d'affiches... 



 Téléchargment photo nuage 1
 Téléchargment photo nuage 2
 Téléchargment photo nuage 3
 Téléchargment photo nuage 4




Les dessins devront nous parvenir avant le 05 octobre 2013 sous enveloppe à l'association : AEHPI LR, 438 rue fontcarrade, résidence la fontaine, bat C -  34 070 Montpellier.
Derrière le dessin, coller une demi-feuille A4 avec  le nom et prénom  de l'enfant, l'âge, un adresse postale et une adresse email. Tous les participants seront conviés à la remise des prix et informés par courriel.  BONNE PARTICIPATION ET BEL ÉTÉ !


La CIDE à 20 ans, qu'est on en sait ? qu'est-ce qu'on en fait ?
Participation au concour d’affiches «Agis pour tes droits» proposé par Les Francas sous le patronage du Ministre de l’Education Nationale.
Six des affiches (format A3) présentées sont  "Lauréates"
au jury départemental de l'Hérault.

Un grand BRAVO  à tous  !


 Poèmes, nouvelles ...
 

Dans le cadre du projet du spectacle pour célébrer la Convention Internationale des Droits des Enfants


DELIT D'INNOCENCE
Poème interprété par Eva et Virginie 

Cet enfant, qui ne me voit pas, a le regard plongé au plus profond du noir. Il n'a pas vécu, que déjà il ne veut plus vivre. Ses yeux que trop d'injustice on fait pleurer, sont fatigué de regarder un monde qu'il ne comprend pas.

Ses paupières sont lourdes et douloureuses. Il est là. Parmi tant d'autres, et pourtant je le vois si seul. Son visage ne sourit plus. Il a mal, il a froid, il a peur. Alors on le montre du doigt comme un petit animal qu'on ne prend pas chez soi.

Il laisse traîner ses pieds  sur la chaussée et se protège des personnes qui le bousculent dans leur foulée. Car quand la détresse nous frappe en pleine face, comme un couteau dans le coeur et les yeux, alors on s'en détourne et on presse le pas, tout en tournant le dos pensant qu'en s'éloignant, on pourra oublier les yeux d'un petit ange qui vous regarde en lâche et vous juge coupable.

Il n'a ni amour, ni haine. Il ne tend plus la main car il s'en va, oui, il s'en va... Rejoindre les étoiles, prendre la courbe des oiseaux et s'enfoncer plus profond, là où l'eau touche le fond. Et personne, personne ne  pourra l'interrompre dans ce monde de couleur.
Debout, parmi tant d'autres, immobile, cet enfant qui n'est l'enfant de personne, je le vois qui sourit. Il vient de toucher des mains la vie.                                                                                                                             
Copyright©Auteur.GAILLARD

 LETTRE  D'UN ENFANT SOLDAT  (Auteur Virginie)

Bonjour,

"Pour mieux te permettre de me connaître, je voudrais te raconter mon enfance. Car je ne suis pas né en France mais au  Congo pendant la guerre.
J'avais 7 ans quand mon père et mes ainés ont été tué par l'armée. Un an après, ma mère est morte  pendant un raid. Les pillars ont envahis mon village.
Je me suis retrouvée orphelin, seul face à la vie à 9 ans. Je suis donc allèe vers l'armée qui me donnait à manger mais il fallait que j'aille à la guerre. je suis devenue un soldat enfant, et j'ai tué  des hommes et des femmes parce qu'on me l'ordonnait. J'ai vu des enfants mourrir à côté de moi, c'était horrible !
Après avoir survécu à la guerre j'ai  voulu me réintégrer à la vie normale. L'UNICEF m'a aidé,  je vais maintenant à l'école  mais je n'arrive pas me faire des amis, à oublier le sang et les morts. Je ne me sens pas comme les autres enfants.

J'ai peut-être volé des vies mais on m'a volé mon enfance.

Alors n'oublie pas qu'il y dans le monde  300 000 enfants soldats et que la guerre n'est pas un jeu !!!